Aigrefeuille

  • Le village
  • Personnel communal
  • Conseil municipal
  • Contact

Jeunesse

  • Garderie
  • École maternelle
  • École primaire
  • Centre de loisirs

Quotidien

  • Santé et social
  • Transports
  • Urbanisme
  • Collecte et déchets

Culture

  • Sports et loisirs
  • Associations
  • Médiathèque
  • Marché de plein vent

Les portes du Lauragais

Aigrefeuille s’étend sur une superficie de 462 hectares à 15 km au sud de la capitale régionale, à l’est du canton de Lanta. À 221 m d’altitude, la commune domine la plaine toulousaine de ses hauteurs ombragées et ouvre les portes du Lauragais.

Le nom d’Aigrefeuille trouve très certainement ses origines du nom latin acrifolium et du nom occitan agrefól, le houx, devenu Grefelhe au Moyen Âge, nom qu’il a gardé jusqu’au XIXe siècle.

Le mot du Maire

Chères Aigrefeuilloises, chers Aigrefeuillois,

Les restrictions sont toujours d’actualité, mais l’espoir semble aujourd’hui permis ; les gestes barrières font maintenant partie du quotidien et la vaccination ouvre naturellement des perspectives en direction desquelles personne n’osait encore regarder il y a peu ; de sorte que, on peut donc espérer, dans les semaines et les mois qui viennent, une nouvelle définition des contours de nos vies ; faudra-t-il que ceux-ci se superposent exactement aux anciens ? Je ne le crois pas ! De nouvelles frontières signifient de nouveaux territoires à explorer, en l’occurrence ici des leçons à tirer ; n’avoir rien appris de ces événements ne ferait qu’ajouter de l’échec aux malheurs…

De surcroît, cette crise, malheureusement, ne tirera pas sa révérence avec la seule domestication du microbe ! Nous sommes, depuis quelques temps déjà, confrontés à ses conséquences sociales : dépression, mal-être etc. Ses conséquences économiques, pour une très large part sans doute, sont encore à venir.

Jouer les Cassandre cependant n’exonère pas de ses responsabilités. Quelles sont les nôtres, ou plus précisément, quelle est la nôtre ? Anticiper, en d’autres termes, ne pas insulter l’avenir ou le préserver autant que faire se peut. L’environnement politico-économique, de surcroît, nous y invite. L’Etat, en effet, comme vous le savez, déploie un vaste plan de réorganisation fiscale : la baisse des dotations de l’Etat, plus précisément la redistribution de celles-ci entre les communes selon leurs ressources fiscales, la loi de finance 2021, la réforme de la taxe d’habitation, conduit lesdites communes à reconsidérer leur fiscalité.

En d’autres termes, il est aujourd’hui, plus que jamais peut-être, en notre pouvoir de faire des choix, d’envisager de nouveaux équilibres, notamment budgétaires. En des temps eux-mêmes troublés, Danton appelait « à de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » ! Cette injonction n’est pas hors de notre portée et j’entends dans les circonstances présentes l’inscrire selon deux axes forts : l’amélioration de la qualité des services municipaux ainsi qu’une réflexion relative aux nouveaux investissements indispensables à l’amélioration de votre cadre de vie. Investissements ici communaux mais qui peuvent également être appréhendés comme les fondations de l’édifice économique national qu’il s’agit ou s’agira dorénavant de reconstruire.

Mais l’audace, mes chers concitoyens, n’est pas l’antichambre de la folie ; l’audace n’exclut pas la raison et celle-ci, pour nous, ne saurait s’entendre sans une bonne maitrise des dépenses publiques ; j’y veillerai, soyez-en persuadés.

A cet égard, une dernière précision : le budget communal a subi à son aune les soubresauts de l’année écoulée ; des dépenses non prévues ont ainsi été engagées afin de faire face à la crise sanitaire et préserver la continuité des services municipaux. Gageons que le prochain budget retrouvera, lui aussi, des contours plus familiers.

Mais considérer l’avenir, mes chers concitoyens, ne doit pas occulter le présent ; à l’heure où le gouvernement réfléchit à la levée prochaine de quelques restrictions, rien ne nous interdit de lui emboiter le pas et d’imaginer dans un futur que nous espérons proche, des moments de convivialité que chacun, nous en sommes conscients, attend avec impatience, le tout naturellement dans le respect des règles sanitaires.

D’ici là, bonne santé à tous et je ne peux que vous inviter à ne pas relâcher vos efforts ; les efforts d’aujourd’hui sont les libertés de demain !

Votre Maire, Christian ANDRÉ

Aigrefeuille en chiffres

12

Employés communaux

15

km au sud de Toulouse

3

Écoles et garderie

8

Associations culturelles

Infos Pratiques

Numéros utiles et urgences

Mairie d'Aigrefeuille

Centre anti-poison

Pharmacies de garde

Centre de secours / Ramonville - Buchens

Sapeurs pompiers

SAMU

Protection et Assistance aux Personnes Agées

Gendarmerie de Lanta