Aigrefeuille

  • Le village
  • Personnel communal
  • Conseil municipal
  • Contact

Jeunesse

  • Garderie
  • École maternelle
  • École primaire
  • Centre de loisirs

Quotidien

  • Santé et social
  • Transports
  • Urbanisme
  • Collecte et déchets

Culture

  • Sports et loisirs
  • Associations
  • Médiathèque
  • Marché de plein vent

Les portes du Lauragais

Aigrefeuille s’étend sur une superficie de 462 hectares à 15 km au sud de la capitale régionale, à l’est du canton de Lanta. À 221 m d’altitude, la commune domine la plaine toulousaine de ses hauteurs ombragées et ouvre les portes du Lauragais.

Le nom d’Aigrefeuille trouve très certainement ses origines du nom latin acrifolium et du nom occitan agrefól, le houx, devenu Grefelhe au Moyen Âge, nom qu’il a gardé jusqu’au XIXe siècle.

Le mot du Maire

Chères Aigrefeuilloises, chers Aigrefeuillois,

La rentrée est maintenant bien installée, mais restons encore un peu en été ! Notre village a connu fin août trois jours de fête, d’autant plus appréciés que leur éclipse a duré deux ans. C’était en outre un grand plaisir (et peut-être une nécessité) que de voir toutes les générations rassemblées au cœur de « la cité » et partager quelques heures d’insouciance volées à la morosité de l’actualité. Je tiens donc à remercier tout particulièrement le bureau du nouveau comité des fêtes ainsi que tous les bénévoles (ados et adultes) qui ont permis de retisser ce lien intergénérationnel ô combien important en ces temps troublés.

Mais les bonnes choses ne durent qu’un temps et la rentrée a ses exigences : début septembre, les écoles maternelle et élémentaire d’Aigrefeuille ont ouvert leurs portes à tous les élèves dans la joie et quelques larmes bien vite séchées, du moins faut-il l’espérer ! J’attire votre attention sur la réouverture de la 4ème classe de l’élémentaire et le nombre conséquent de nouvelles inscriptions en premiére section de maternelle.

L’équipe municipale a également eu la joie d’accueillir les nouveaux habitants de la commune lors du forum des associations organisé le 3 septembre dernier et j’ai pu, de concert avec les membres du conseil et avec un plaisir non dissimulé, vanter les mérites de notre village et esquisser son avenir proche autour notamment d’un verre de l’amitié.

A cet égard, des travaux sont en cours, d’autres sont planifiés pour cet automne et le début de l’année 2023, comme le redimensionnement du carrefour chemin de Quint et Bellevue ou la fin de la sécurisation aux abords de l’école. Quelques précisions ici : le choix de la réfection de telle ou telle voie n’est malheureusement pas communal ; la décision appartient au SGRM (Service de Gestion des Routes Métropolitaines), lequel n’a aucune obligation de m’informer en amont de ses priorités. C’est la raison pour laquelle, je me suis rapproché de Monsieur le Président de Toulouse Métropole afin d’avoir une éventuelle voix au chapitre, laquelle pourrait permettre, du moins est-ce mon souhait, d’élargir l’assiette des travaux, en d’autres termes, de ne pas se concentrer uniquement sur les ex-routes départementales !

De façon générale, Aigrefeuille fait partie des communes dites Rurales, ce qui participe sans aucun doute de son charme et de son attractivité, mais induit à l’inverse quelques contraintes plus ou moins fortes, tels que le non enfouissement des réseaux électriques et de communications, l’insuffisance sans doute du nombre de trottoirs, et/ou de candélabres, l’absence assourdissante de commerce ou de pistes cyclables etc. Mais vous savez tous que Rome ne s’est pas faite en un jour ! Un seul exemple : les pistes cyclables sont une priorité pour Toulouse Métropole de même d’ailleurs que pour l’Union Européenne, notamment avec la mise en place du REV (Réseau Express vélo) qui doit à terme concerner l’ensemble de ladite métropole ; les tracés ont d’ores et déjà été définis, certains sont en cours d’achèvement, d’autres ne commenceront qu’à l’horizon 2023 ou plus tard, ce qui « malheureusement » est le cas pour Aigrefeuille. Vous l’aurez compris, les décisions, là encore, ne nous appartiennent pas, dans la mesure notamment où notre budget ne nous permet pas de tels financements. La ruralité, en réalité, ne peut être un système à « la carte », duquel on ne prendrait que le meilleur en prenant soin de s’exonérer des contraintes. Malgré tout, et j’imagine que vous ne me démentirez pas, il fait bon vivre à Aigrefeuille ; certains quartiers connaissent ainsi un accroissement de leur population, c’est le cas du côté du chemin de Lauzerville et nous mettons tout en œuvre, avec les services de Toulouse Métropole, pour favoriser les déplacements doux : une vitesse moindre contribue de façon mécanique à une plus grande sécurité.

Je comprends néanmoins certaines impatiences qui ne m’épargnent pas, soyez-en certains !  Je redis à cet égard notre volonté d’action, qu’il s’agisse de développer l’existant ou d’entreprendre ; le futur est déjà là si l’on considère les délais malheureusement longs et/ou incompressibles inhérents à l’environnement adminstratif qui contraint les établissements publics en général et singulièrement les communes de taille réduite comme la nôtre.

Enfin, j’ai plaisir à terminer avec de… l’immédiat ! Notre bibliothécaire, depuis cet été goûte à une retraite bien méritée ; nous avons, en conséquence, fait le choix de donner une seconde vie et/ou voix à notre médiathèque en recrutant un agent parfaitement formé en ces matières et opérationnel dès le mois d’octobre.  Je vous invite d’ores-et-déjà à aller à sa rencontre afin que vive cette médiathèque… et, à travers elle, notre village !

Très bonne rentrée à toutes et à tous.

Votre Maire, Christian ANDRÉ

Aigrefeuille en chiffres

12

Employés communaux

15

km au sud de Toulouse

3

Écoles et garderie

8

Associations culturelles

Infos Pratiques

Numéros utiles et urgences

Mairie d'Aigrefeuille

Centre anti-poison

Pharmacies de garde

Centre de secours / Ramonville - Buchens

Sapeurs pompiers

SAMU

Protection et Assistance aux Personnes Agées

Gendarmerie de Lanta